Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepulveda

by - 09 h 30 min 00 s

Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepulveda

Sous la recommandation d’une très bonne amie rencontrée au cégep, j’ai décidé d’acheter et de lire le classique Le vieux qui lisait des romans d’amour écrit par Luis Sepulveda et publié en 1992. J’avais entendu d’excellents commentaires sur l’œuvre en question et je trouvais le titre plutôt accrocheur. Comme j’en ai l’habitude, je me suis lancée les yeux fermés, sans savoir à quoi m’attendre, à la découverte de ce court roman.

Le vieux qui lisait des romans d’amour raconte l’histoire de la découverte d’un corps dans la petite municipalité d’El Idilio en Équateur. On suit de plus près le personnage d’Antonio José Bolivar, un vieil homme assez discret, mais très brillant, dans la démystification de ce qui semble être un meurtre. Aux abords de la forêt amazonienne, le maire de la ville, seule autorité en place, rejette ainsi la faute sur les Shuars, tribu établie à proximité.  Bolivar, de son côté, prouve qu’il s’agit là d’une violente attaque de tigre et non d’un meurtre. Ayant vécu auprès des aborigènes pour plusieurs années, il se porte non seulement à leur défense, mais utilise également les compétences qu’ils lui ont enseigné pour chasser la dangereuse bête.

À quelques reprises, le récit nous transporte dans le passé de Bolivar, dans ses moments auprès de sa femme décédée et dans son apprentissage de la lecture. Car, oui, ce vieil homme « sauvage » sait lire, lentement, mais il sait lire. Et ce qu’il préfère, ce sont les romans d’amour. Bien que j’aie trouvé cette particularité du personnage central assez touchante, je n’ai pas ressenti qu’il s’agissait d’un point important à l’intrigue ou encore au message véhiculé par Sepulveda voulant à ce que l’Amazonie et ses habitants soient respectés.

Bref, ce roman m’en a appris beaucoup sur la culture et sur les coutumes des Shuars. Je l’ai trouvé très descriptif et instructif. Je pense qu’il s’agit là d’une œuvre riche à lire au moins une fois dans sa vie.

Le vieux qui lisait des romans d’amour
Luis Sepulveda
Points (1992)
121 pages

Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

  1. Je viens juste de le finir et j'ai vraiment adoré. La langue de l'auteur est si riche et le message sur l'amour de la nature, de la diversité culturelle et de la littérature est très beau. Je l'ai découvert en Audiolib et j'ai bien aimé cette version "conte" raconté.
    https://thecosmicsam.com/2018/06/24/le-vieux-qui-lisait-des-romans-damour-luis-sepulveda/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien aimé moi aussi! Drôle de coincidence que nous le lisions en même temps! Je vais lire ton avis de ce pas!

      Au plaisir,

      Megan

      Supprimer