Réception: Larguer les amours, un collectif

05:34:00

Larguer les amours collectif

Dans le cadre de mon premier article de la rentrée littéraire 2017, je vous présente Larguer les amours, un collectif qui m’a été gracieusement envoyé par les éditions Tête Première. On y retrouve la plume d'une panoplie (environ une vingtaine) d’auteures dont Mari-Sissi Labrèche, Suzanne Myre et Maryse Latendresse pour ne nommer que les plus connues. Parsemé de compositions de Lisa Leblanc et d’illustrations de Lapo, cet ouvrage rassemble des textes très différents qui se rejoignent pourtant sous un même thème : les déboires amoureux.

Sous forme de nouvelle, chaque femme nous présente son histoire. Parfois vulgaires, parfois désespérés, d’autre fois totalement enragés, ces textes nous plongent dans un univers où l’amour s’effondre et où le conte de fées frappe un mur. Journalistes, scénaristes, dramaturges, écrivaines et poètes, ces femmes nous offrent un tour d’horizon complet du monde de la rupture.

Contrairement à de nombreux recueils de nouvelles qu’il m’est arrivé de parcourir et qui, eux, étaient rédigés par un seul et même auteur, ce collectif s’est prêté à moi comme un tout, une unité bien solide. Les récits, aussi divergents dans leur style que dans leur contenu, faisaient preuve d’une incroyable cohésion par leur force d’évocation. L’amour est à la fois un phénomène personnel qui ne se vit que dans le plus profond de son intériorité, mais de la même manière, c’est également un phénomène universel qui se vit par tous et depuis toujours.

Larguer les amours a, selon moi, bien su cerner et exploiter son sujet. Les nouvelles, toutes plus riches les unes que les autres, forment un ouvrage intemporel, puissant et, bien sûr, touchant.

Un des meilleurs collectif/recueil qu’il m’est avéré de lire dans les dernières années!

Larguer les amours
Collectif
Tête Première(2017)
227 pages

Vous pourriez aussi aimer

0 commentaires

Les plus consultés

Suivez-nous sur Facebook