Du Je au Jeu : réflexion théâtrale de Jean-François Casabonne

05:39:00

Du je au jeu, réflexion expressionniste d'un praticien sur le théâtre de Jean-François Casabonne
Comment décrire une œuvre qui refuse de se catégoriser elle-même? À cheval entre l’essai, la réflexion et même parfois le guide, Du Je au Jeu de Jean-François Casabonne amène l’apprenti comédien ou tout simplement, l’homme de théâtre, à reconsidérer son rôle et sa place dans la pratique de cet art.

C’est une hésitation à enseigner ou non le théâtre qui, à l’origine, pousse Casabonne à rédiger sa réflexion expressionniste d’un praticien sur le théâtre. Son important bagage scénique lui permet d’expliquer assez simplement les principes fondamentaux de la discipline. Celui-ci commence son texte en mettant en parallèle plusieurs récits, notamment celui d’Œdipe. On y apprend notamment que l’acteur doit tout d’abord se connaître en profondeur avant de pouvoir interpréter quelque personnage que ce soit avec brio. Cela évite de se retrouver dans le fameux « chemin creux » où l’ambiguïté fait rage.

Malgré mes connaissances plutôt restreintes en la matière, l’œuvre de Casabonne était assez simple et bien divisée pour que j’en comprenne l’essence et les idéaux. L’importance de la distance que doit prendre l’acteur lorsqu’il joue m’a surprise. En effet, celui-ci doit, d’une part, être en unisson avec son personnage afin de bien rendre ses sentiments, ses gestes et ses dialogues, mais d’une autre, le comédien ne doit pas tomber dans l’instinct. Il doit rester conscient et en contrôle de ce qu’il interprète. À ce sujet, la couverture de l’œuvre me semble particulièrement réussie, de même que le titre de celle-ci. L’égo, on le met de côté, et on fait place à la créativité, à la liberté offerte par la scène.

Du Je au Jeu est une petite plaquette garnie de profondes réflexions sur le monde du théâtre. Un monde que l’on oublie parfois, ou plutôt que l’on met de côté volontairement, depuis l’invention de la télé et de tous ses dérivés. Le théâtre reste une forme d’art vraie, créative et faisant appel à l’imagination du spectateur contrairement à ce que nous offre l’art cinématographique la plupart du temps.

Je tiens à remercier tout particulièrement les éditions Somme toute pour l’envoi d’œuvres renversantes et toujours très enrichissantes.

Du Je au Jeu
Jean-François Casabonne
Somme toute (2014)
80 pages

Vous pourriez aussi aimer

0 commentaires

Les plus consultés

Suivez-nous sur Facebook