Le romancier portatif de Nicolas Dickner

11:25:00

Le romancier portatif de Nicolas Dickner

Vous lisez mon blogue depuis un moment ? Si c’est le cas, vous savez surement que plus tard, je souhaite travailler dans le domaine de la rédaction. Rédiger des articles pour les journaux, les magazines et les sites web, c’est exactement ce qui me plairait. Bref, afin d’être bien préparée pour l’université, je lis beaucoup sur le sujet.

Or récemment, je suis tombée face à face avec Le romancier portatif de Nicolas Dickner. Il s’agit d’un ensemble de chroniques ayant été publiées dans le magazine Voir entre 2009 et 2011. Chacune d’entre elles aborde des sujets en lien avec la littérature. Dans une langue très crue, très vraie, Dickner nous partage des anecdotes sur sa vie quotidienne d’auteur. Il propose également des comparaisons et des réflexions parfois loufoques, mais qui sont toujours pleines de sens. Sa position face aux fameux salons du livre, la popularité du catalogue IKEA, les manies qu’il possède lorsqu’il écrit, tout y passe.

Même si, originellement, ces textes avaient tous été publiés séparément, l’œuvre rapiécée est plus que cohérente. L’auteur conserve son ton plutôt humoristique (et parfois même sarcastique) tout au long du livre. Une franche connexion est établie dès les premières lignes avec le lecteur. On se sent en coulisses, derrière la caméra. Rares sont les auteurs qui nous offrent une si belle opportunité d’apprendre à les connaître en dehors de ce qu’ils écrivent.

À la fois sérieuses et divertissantes, ces petites chroniques présentent la littérature sous un œil nouveau. 52 textes, ce n’était pas assez. J’en aurais demandé plus!

☆☆☆☆
Le romancier portatif
Nicolas Dickner
Éditions Alto (2011)
216 pages

Vous pourriez aussi aimer

0 commentaires

Les plus consultés

Suivez-nous sur Facebook