Madame Victoria, un recueil de Catherine Leroux

12:25:00

Madame Victoria de Catherine Leroux
Lorsque quelqu’un me recommande la lecture d’une œuvre, vous pouvez être certains que l’ouvrage en question se retrouvera dans mes mains sous peu. Je le lirai peut-être dans des délais très longs pour le commun des mortels, mais son jour viendra, c’est garanti. Pourquoi ? Car je considère que si un être qui m’est proche me conseille de la lecture, c’est parce qu’il a entrevu une parcelle de moi, un intérêt possible de ma part dans l’œuvre qu’il tenait sous ses yeux.

Vous vous en doutez, le recueil de nouvelles que je vous présente aujourd’hui, Madame Victoria de Catherine Leroux, est issu d’une de ces fameuses, mais tellement enrichissantes recommandations.

Publié aux éditions Alto (dont je raffole!), cet ensemble de textes aborde la grande question de l’identité. L’histoire de fond, celle de Madame Victoria, raconte la découverte d’un corps en bordure du Royal Victoria à Montréal par un infirmier. Une reconstitution du visage de cette dame est portée au public, mais nul n’est en mesure de la reconnaître, de mettre une vie, une existence sur ce portrait. Ainsi, Leroux nous transporte dans la vie de nombreuses femmes aux époques et aux parcours différents. Leur point commun : à proprement dit, elles ne sont personne soi par leur statut social, par leurs erreurs de jeunesse ou par leur mal de vivre.

L’auteure fait ressortir dans ce recueil une belle réflexion sur la mort et sur le message laissé derrière soi à la suite de celle-ci. Tous ces gens invisibles, toutes ces vies qui n’ont pas fait la une des journaux ou encore marqué leur entourage du haut de leur existence, ont-ils réellement vécus pour ceux qui restent ?

Comme dans Le mur mitoyen, Catherine Leroux nous offre une plume crue, mais délicate à la fois. Misant sur des choix de mots très précis et sur d’époustouflantes métaphores, on ne peut pas ne pas aimer le style de cette jeune écrivaine. Une œuvre singulière comme le veut la tradition chez Alto, un bijou de la nouvelle québécoise.

Madame Victoria
Catherine Leroux
Éditions Alto (2015)
198 pages 

Vous pourriez aussi aimer

4 commentaires

  1. Franchement vous êtes formidable d'avoir fait un site pareil
    voyance gratuite

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Un gros merci! De tels commentaires me touchent droit au coeur!

      Effacer
  2. Ah, une admiratrice des mots ! <3
    Vraiment, ça sera une de mes prochaines lectures ! <3

    https://zomppy.blogspot.be/

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Définitivement! Au plaisir d'entendre vos commentaires sur cette lecture!

      Effacer

Les plus consultés

Suivez-nous sur Facebook