BD: Suite française adapté par Emmanuel Moynot

09:42:00

Bande dessinée, suite française de Emmanuel Moynot

Grande surprise ! Voici ma toute première chronique de BD! Eh oui! Il s’agit d’un genre d’ouvrage que je ne lis que très rarement or, j’ai récemment pris goût à ceux-ci que je trouve légers et extrêmement rapides à lire.

Les éditions Gallimard, responsables des éditions de poche Folio, ont, il y a quelques années seulement, commencé à distribuer des bandes-dessinées au format portatif. J’ai su mettre la main sur Suite française, une adaptation d’Emmanuel Moynot du roman homonyme d’Irène Némirovsky. Cette BD à couverture souple et d’une grosseur parfaite pour le transport possède le même genre de couverture et de graphisme que les folios originaux, petite particularité qui m’a attirée au premier coup d’œil.

Comme dans la version romancée, cet ouvrage met en vedette la vie de certaines familles françaises à l’époque de la Seconde Guerre mondiale. Irène Némirovsky, qui a elle-même vécu la guerre et est morte dans un camp de concentration, a tenté de représenter la réalité du pays en ces temps plutôt difficiles.

Les Péricand, les Michaud et les Corte; tous tentent de fuir l’invasion des Allemands séparément. Les uns ont des maîtresses exigeantes, les autres des jeunes fils attirés par le front et certains vivent dans le luxe, les yeux fermés devant l’ombre de la guerre qui les pourchasse. Il arrive que leurs destins se croisent, sans plus.


L’aspect graphique de la bande-dessinée est plutôt réussi. Pourtant, on a parfois de la difficulté à bien cerné l’image et à bien comprendre ce qui vise à êtres véhiculé. De plus, l’utilisation du noir et blanc fait en sorte que la distinction des personnages devient une tâche ardue.

Du côté de l’histoire, le tout est plutôt incohérent. La guerre est plus un sous-thème que le sujet de l’histoire. On est seulement concentrés sur les personnages et plus ou moins sur l’aspect politique de la chose. Vous me connaissez, j’aime beaucoup les œuvres abordant la Deuxième Guerre mondiale or, je n’ai pas été impressionnée par le bagage que ce roman graphique m’offrait. De plus, même si ces personnages étaient très présents, on ne s’y attachait pas réellement.

Ne vous inquiétez pas, malgré cette critique plutôt négative de l’œuvre d’Emmanuel Moynot, j’ai bien l’intention de vous offrir d’autres avis de BD (si bien sûr il s’agit de quelque chose qui vous intéresse).

Petite déception, l’œuvre Suite française m’a laissé indifférente.

Suite française- Tempête en juin
Emmanuel Moynot
D’après le roman d’Irène Némirovsky
Folio (2015)
220 pages

Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

  1. J'adore! :)
    Ces temps-ci, je m'attarde beaucoup à eux à la bibliothèque, surtout les nouvelles! Leur apparence sont brillantes, riche en couleur, et ça punch!
    Un de mes plus grand rêve est justement d'en réaliser une.
    Peut-être la critiqueras-tu une fois qu'elle sera sortie!

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci pour ton commentaire! Il me ferait un énorme plaisir d'écrire une critique sur ta BD <3

      Effacer

Les plus consultés

Suivez-nous sur Facebook