Une première: Écoute le chant du vent d'Haruki Murakami

20:28:00

Écoute le chant du vent d'Haruki Murakami

Il est plutôt rare d’avoir la chance (et quand c’est le cas, d’en prendre conscience) de lire le tout premier roman d’un auteur connu. Souvent, leurs publications sont tellement nombreuses que de retracer leur première parution nécessite un effort considérable de notre part.

Or, ces premiers romans offrent aux lecteurs (et aux futurs écrivains), une idée beaucoup plus réaliste de ce que l'écriture implique vraiment. Très rares sont les romanciers dont les premiers écrits deviennent des chefs-d’œuvre. Il faut du temps, de l’expérience et beaucoup de persévérance pour en arriver à un résultat satisfaisant.

En autorisant la publication de ses premières œuvres « écrites sur la table de la cuisine », Écoute le chant du vent ainsi que Flipper, 1973, Haruki Murakami dévoile ce à quoi ressemblait réellement son premier contact avec la littérature. Non ce n'était pas parfait. Oui, c'était dur parfois. 

Écoute le chant du vent raconte l’histoire d’un jeune lycéen japonais au milieu des années 1970. Pour lui, la période estivale rime avec le J’s bar, de la bière et le Rat, un de ses meilleurs amis.Le Rat, est un gosse de riche qui méprise les riches. Il lit beaucoup et tente d’écrire, en vain. Entre les buveries, les histoires d’amour toujours plus compliquées et le départ imminent du jeune étudiant pour le retour à l’école, les hommes discutent sans finalement rien partager. 

Cet ouvrage donne l’impression d’être un journal intime sans toutefois n’en être un. Parsemé de messages radiophoniques, d’extraits de roman et même de résumés de textes, Écoute le chant du vent mélange les styles, les thèmes et les façons de concevoir le monde. J’ai tout de même reconnu à quelques reprises l’écriture de Murakami : fragmentée, claire, brève. L’ensemble était un tantinet éparse, or je serais prête à gager que sa suite Flipper, 1973 nous en apprendra beaucoup plus sur les personnages et sur leur avenir respectif.

Ce fut une lecture simple et à la fois mouvementée. Les pages ne cessaient de se tourner sous mes yeux, j’avais envie d’en connaître la suite.


Un pur élan de fraîcheur et de beau temps dans cette période sombre de l’année. Comme quoi avec un minimum de talent et énormément d’efforts, on peut tout accomplir. 

☆☆☆
Écoute le chant du vent
Haruki Murakami
Éditions 10/18 (2016)
141 pages

Vous pourriez aussi aimer

4 commentaires

  1. Chouette découverte que celle que je fais de ton blog, tout est joliment écrit, c'est épuré, clair, on s'y sent comme à la maison :)

    Sarah mène sa fraise (http://sarahmenesafraise.fr)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton gentil commentaire! Je suis passée voir le tien et je l'adore également! :)

      Effacer
  2. Je ne pense pas lire ce livre, à vrai dire j'ai été très mitigée par la trilogie 1Q84 de l'auteur, je préfère ne pas retenter l'expérience, du moins pas tout de suite :)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J'ai lu Kafka sur le rivage et, en mon sens, c'est son meilleur si un jour tu te risques à le réessayer!

      Effacer

Les plus consultés

Suivez-nous sur Facebook