Réception: Mon dernier continent de Midge Raymond

13:11:00

Mon dernier continent de Midge Raymond

Tout d’abord, j’aimerais grandement remercier Hachette Canada pour la confiance qu’ils m’accordent en m’envoyant des exemplaires de leurs livres à succès, dont celui que je vous présente aujourd’hui : Mon dernier continent de Midge Raymond. Il s’agit du tout premier roman de l’auteure qui a pourtant à son actif plusieurs recueils de courtes nouvelles.

Le récit se déroule en Antarctique. Deb, une jeune scientifique, y vit plusieurs mois par année afin d’y enregistrer des données sur les pingouins. Elle y rencontre Keller, un ancien avocat divorcé en quête de lui-même. Très vite, Keller adopte l’Antarctique et ne veut plus quitter le continent. Entre temps, une grande histoire d’amour se développe entre les deux personnages principaux qui se retrouvent à être pratiquement seuls au monde sur ce grand ilot de glace.

Le Cormoran, un grand bateau de croisière, finance leurs activités scientifiques. Leur transport est offert, mais ils doivent contribuer à leur façon en offrant des visites touristiques aux passagers. Deb en est profondément insultée : son but étant de protéger au maximum l’environnement et la qualité de vie des pingouins. À son avis, tous ces intrus laissent des traces nuisibles.

Un jour, l’Australis, un bateau de croisière peu équipé pour les dures conditions de l’Antarctique coule à proximité du Cormoran et ce sont plus de 700 passagers et membres de l’équipage qui y laisseront leur vie…

Certains chapitres retournent dans le passé, nous offrant la rencontre en Deb et Keller, et d’autres se déroulent au présent, se rapprochant de plus en plus de la date fatidique : celle du naufrage. La structure de l’histoire est très intéressante et permet de nous présenter les personnages plus en profondeur, ce que j’ai apprécié. Or, cela m’a pris quelques chapitres avant d’être bien certaine de comprendre où m’amenait ce récit.

Le sujet en soi est très original. Il est rare, dans le milieu littéraire, de mélanger amour de la science, de la nature et romance tout court. À ce niveau, Mon dernier continent se démarque.

Le style d’écriture était plutôt simple, sans trop de fioritures. La pensée logique du personnage narrateur de Deb se faisait sentir dans la plume de Midge Raymond. Il y a là également un énorme travail de recherche de la part de l’auteur. Comme elle le dit si bien dans son œuvre, nous n’en savons que très peu à propos de ce continent puisque pratiquement personne n’y habite.

En résumé, j’ai bien aimé ce roman qui abordait des sujets parfois difficiles sous un angle plutôt positif. Je serais curieuse de lire ce livre dans sa version originale et j’ai bien hâte de lire les œuvres à venir de cette auteure.

Mon dernier continent
Midge Raymond
Stock cosmopolite (2016)
283 pages

Vous pourriez aussi aimer

0 commentaires

Les plus consultés

Suivez-nous sur Facebook