Un vrai délice littéraire!

14:23:00

Une gourmandise de Muriel Barbery

En mai dernier, j'ai lu un livre exceptionnel. Celui-ci me marqua non seulement pour son histoire passionnante et ses personnages plus qu’attachants, mais également pour son incroyable qualité littéraire. Depuis ce temps, lorsque l’on me pose la fameuse question : « Mais, au juste, quel est ton livre favori ? » je réponds sans la moindre hésitation : « L’élégance du hérisson de Muriel Barbery. Tu dois a-b-s-o-l-u-m-e-n-t lire ce bouquin ! »

Après quelques recherches rapides sur l’auteure, j’ai découvert que Muriel Barbery n’avait publié que trois romans : L’élégance du hérisson, La vie des elfes (du fantastique malheureusement…) et Une gourmandise. Ce dernier s’est donc retrouvé sur ma liste d’envies pour Noel et devinez quoi ? Je le tiens dans mes mains !

Dès les premières pages de ce bouquin gourmand (d’ailleurs récipiendaire du Prix du Meilleur Livre de littérature gourmande de l’année 2000), j’ai eu le coup de cœur. Un roman très semblable à L’élégance du hérisson. Même genre de narration : on suit un personnage principal et en parallèle plusieurs personnes de son entourage racontent à leurs tours leur propre histoire. Toujours le même lieu : les chics appartements de la fameuse rue de Grenelle. On fait même un clin d’œil à Renée, la vieille concierge.

Dans Une gourmandise, celui que l’on surnomme le Pape de la gastronomie, un élégant et réputé critique littéraire va bientôt mourir. Derrière les portes de son grand appartement, celui-ci rumine. Une saveur lui échappe, il ne peut mourir sans la retrouver. Épiant les confins de son esprit, il se remémore des moments gastronomiques en quête de ce goût fantomatique.

Sa femme, ses enfants, ses amis : tous le détestent à leur façon. Surchargé par son travail, l’écrivain gourmet n’a jamais réellement pris soin des gens qui l’entouraient. Seul son chat témoigne (oui oui, un chat qui parle) de son maître comme étant quelqu’un d’exceptionnel.

Le roman est une grande métaphore qui glisse un message subtil, mais si fort : l’importance de la famille et de la simplicité. En retrouvant la saveur tant désirée, on comprend que le grand culinaire portait un masque toute sa vie et qu’il faisait de même avec les gens qu’il aimait.

Un nouveau coup de cœur, une année littéraire qui commence très bien.

Vous désirez commander un de ces deux livres ? Utilisez ces liens et encourager La Page Ouverte!

Amazon – Des prix imbattables garantis!

-  Livraison internationale gratuite et une grande variété de livres anglais et français !

Une gourmandise
Muriel Barbery
Gallimard (folio) (2000)
166 pages 

Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

  1. Coucou Megan, pour ma part, je n'ai encore jamais lu l'élégance du Hérisson mais ne me lance pas de tomates stp. C'est un livre que j'espère découvrir un jour. En tout cas, tu m'as donné envie de découvrir un autre roman de l'auteur alors que pour ma part je ne lis pas beaucoup de contemporain. A bientôt.
    (Je ne commente pas beaucoup mais je lis toujours tes articles avec plaisir, continue comme cela. Ps: Le nouveau design du blog est canon!)

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Aww ton commentaire me touche beaucoup! Merci de me lire! Oui, j'aime bien mon nouveau design, j'ai travaillé comme une forcenée dessus! Je te recommande ses romans, ils se lisent rapidement, mais l'effet qu'ils laissent après! Ouf! Merci encore!

      Effacer

Les plus consultés

Suivez-nous sur Facebook