Littérature québécoise: La hache de Larry Tremblay

by - 14 h 29 min 00 s

La hache de Larry Tremblay

Personnellement, le plus beau cadeau que l’on peut me faire, c’est un livre. Cette année, à Noel, j’ai eu l’occasion d’en recevoir plusieurs qui me tentaient déjà et dont j’avais lu de très bons commentaires.

Ma première lecture de l’année 2017 (bonne année à tous mes lecteurs soi dit en passant !) fut donc l’œuvre québécoise La hache par Larry Tremblay. Du même auteur, le roman émouvant L’orangeraie m’avait beaucoup touchée. Je ne pouvais donc pas me tromper ! Cette courte nouvelle suivie d’un bref essai sur la littérature m’a donc permis de renouer avec la plume de Larry Tremblay.

La hache, c’est l’histoire d’un professeur de littérature complètement bouleversé par le travail d’un de ses élèves. On ne connait ni la nature ni le contenu de ce travail. Le lecteur suit la pensée et le parcours dudit prof. En plein milieu de la nuit, celui-ci quitte son domicile afin de rendre visite à cet étudiant si mystérieux. Ses réflexions sont pêle-mêle : il passe d’un génocide de vaches au feu qu’il aurait mis à ses « enfants » puis à une théorie relative au poète et à son bureau. Le tout se tient malgré la structure désorganisée et les propos loufoques. Ses mots sont choisis avec raison. Le professeur finit par rejoindre le logement du jeune étudiant et entame un long monologue sur la littérature. La chute bouleverse et donne toute son originalité à l’œuvre.

À mon avis, le récit relève beaucoup plus de l’essai que du récit fictif et c’est pourquoi l’éditeur a certainement choisi d’inclure l’essai Résister à la littérarité du même auteur à la fin de l’œuvre. Dans celui-ci, Tremblay commente et répond à une lettre reçue d’un lecteur. Il est question de disparition lente de la littérature et du déclin de la pensée chez la population actuelle et future.

Cet ouvrage m’a plu, mais m’a surtout fait réfléchir. J’apprécie la façon plutôt légère qu’a Larry Tremblay d’aborder des sujets lourds et contestés dans ses romans.


Un artiste des mots à découvrir (en plus, il est québécois)!
☆☆☆☆

La hache
Larry Tremblay
Alto (2016)
73 pages

Vous pourriez aussi aimer

0 commentaires