Destination Asie: Vi de Kim Thùy

15:47:00

Vi de Kim Thuy

Rapidement, j’ai parcouru les pages du roman autobiographique Vi de Kim Thùy. Il s’agit du tout dernier roman de cette auteure après man, À toi et Ru. Un livre dont le graphisme est incroyable : une typographie intéressante mélangeant les polices d’écriture, de la couleur à l’intérieur des pages, une carte géographique à la fin et même des images.  Bref, l’objet en soi ne pas déçu, c’est même ce qui m’a attiré vers cet ouvrage au départ. Ça, et ses nombreuses apparitions dans les palmarès en librairie.

Bao Vi est au centre du récit. Née au Vietnam, on suit son parcours d’immigrante au Canada et plus tard, le chemin qu'elle se tisse à travers le monde. Abandonnée par son père durant ce que l’on suppose être la guerre du Vietnam, Vi quitte son pays natal, celui qu’elle aime tant pour sa culture, avec sa mère et ses frères. Ils sont aidés d’une femme prénommée Hà qui deviendra une figure très importante dans la vie de Vi.

Une fois adulte, Bao vit des relations amoureuses allant à l’encontre des valeurs proscrites par l’Orient. La relation qu’elle entretenait jusqu’alors avec sa mère prend, par le fait même, un tournent vertigineux. Vi s’inscrit à l’université et quitte le domicile familial. Sans les notes et la motivation pour poursuivre dans la traduction, le domaine dans lequel elle étudie, elle accepte de partir à l’aventure et de retourner au Vietnam. Là-bas, elle rencontre un homme, Louis. Celui-ci deviendra son amant.

Le chemin que suit Bao Vi crie la vérité. Cet ouvrage offre au lecteur une vision personnelle, mais également inusitée de la vie en Asie. Leur culture et leurs pratiques sont bien différentes de celles que nous connaissons ici, en Amérique. Ce livre m’a offert la possibilité d’apprendre tout en restant dans le confort de mon appartement et c’est exactement ce que je recherche chez un bon roman : du savoir, mais aussi du divertissement.

Un apport international à la littérature québécoise qui s’est fait remarquer pour les bonnes raisons. Ce roman s’inscrit comme un chemin; un voyage.
☆☆☆☆

Vi
Kim Thùy
Libre expression (2016)
141 pages

Vous pourriez aussi aimer

0 commentaires

Les plus consultés

Suivez-nous sur Facebook