Réception: La maison pâle de Luke McCallin

09:10:00

La maison pâle de Luke McCallin

En partenariat avec Hachette Canada qui a eu la gentillesse de m’envoyer un exemplaire de La maison pâle de Luke McCallin, je vous partage une chronique de cet ouvrage assez long, mais dont le contenu est fort intéressant.

Cette grosse brique de pratiquement 500 pages raconte l’histoire de Gregor Reinhardt, un officier réaffecté dans les Feldjaegerkorps, une section de l’armée dont les pouvoirs sont importants. Dans le cadre de ses nouvelles fonctions, Reinhardt est témoin de ce qu’il reste d’un massacre de civils tout près de Sarajevo. Enquêteur de police avant la guerre, Reinhardt accumule des indices qui lui permettent de comprendre que cet acte de barbarie, bien qu’on soit en temps de guerre, se révèle beaucoup plus suspicieux que l’on ne pourrait le croire.

Les Oustachis, une dangereuse milice croate, lui soumettent cinq nouveaux corps. Gregor est dans une impasse. Jusqu’à présent, les Oustachis représentaient ses premiers et seuls suspects dans cette enquête. Aidé de plusieurs collègues, anciens amis et même de la très jolie veuve Suzana Vukic, Gregor tentera de mettre le doigt sur le ou les responsables de ce massacre. Une ville en entier est sous l’emprise d’un complot qui s’étend bien au-delà de ce que tous et chacun pourraient espérer.

Ce roman est une perle rare au niveau de sa documentation. Personnellement, j’adore les ouvrages historiques puisqu’ils me permettent d’apprendre tout en me divertissant. Luke McCallin a fait un important travail de recherche afin d’écrire ce roman et ça se sent. Des dates, des noms et des lieux précis ajoutent beaucoup de crédibilité à l’histoire. L’auteur a même pris le temps de laisser quelques notes historiques et une charte des comparatifs des grades afin de simplifier quelques concepts à ses lecteurs.

En ouvrant ce bouquin, je m’attendais un peu au classique de la Seconde guerre mondiale. Hitler, des gens pauvres, souffrants, etc. Or, ici McCallin nous présente une autre facette de la guerre : les conflits en Bosnie, en Croatie et dans les pays environnants, l’opposition entre les Oustachis et les partisans, etc. J’ai bien aimé ce regard nouveau porté à une guerre pourtant très connue.

Si vous n’aimez pas les romans policiers, ne vous lancez pas dans la lecture de ce roman. En effet, il s’agit, à mon avis, d’un roman policier-historique. Reinhardt mène une enquête tout au long du livre. Il utilise ses facultés d’enquêteur puisqu’un crime a été commis. La structure des ouvrages de McCallin maintient le suspense jusqu'à la toute dernière ligne, élément qui m'a beaucoup plu. 


Quelques points ont malheureusement freiné ma lecture. En effet, j’ai constaté qu’il s’agissait du second tome d’une série. J’ai alors mieux compris pourquoi certains flash-back ou certains personnages ne me disaient rien du tout. J’ai dû faire un effort de concentration supplémentaire, mais sinon la lecture était fluide et intéressante.
☆☆☆

La maison pâle
Luke McCallin
Éditions du Toucan (2016)
489 pages 

Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreEffacer
  2. Merci pour la découverte, je ne connaissais pas du tout cet auteur. En grande fan d'intrigue policière, je vais certainement me laisser tenter!

    www.pour-ecrire-un-livre.blogspot.fr

    RépondreEffacer

Les plus consultés

Suivez-nous sur Facebook