De mon auteur favori: Oscar et la dame rose

17:26:00

Oscar et la dame rose d'Éric-Emmanuel Schmitt

Un des romans les plus connus de Schmitt, probablement par son nom plutôt original, est bien certainement Oscar et la dame rose. Il s’agit d’un récit d’introspection qui porte sur la vie, la mort, la maladie et la foi. 

Oscar est un petit garçon atteint d’une forme de cancer, la leucémie. Il vit ses derniers jours à l’hôpital, bien loin de chez lui. Ses parents lui rendent visite le dimanche, mais il les méprise. Les détestant chaque fois un peu plus pour leurs cadeaux inutiles; leurs conversations presque inexistantes ainsi que leur incapacité à lui fournir l’amour dont il a besoin à ce moment de sa vie. Pourtant, ce petit garçon est bien entouré. De Popcorn, son ami obèse, à Einstein,  un jeune à la tête énorme et à Bacon, un grand brulé, il n’a pas le temps de se reposer! Peggy Blue, quant à elle, fait battre son cœur.  

Il ne faut toutefois pas oublier Mamie-Rose, le personnage clé de cette histoire, celle qui permettra à Oscar de partir en paix en lui faisant découvrir ce que sont Dieu et la foi. Même si Oscar n’admettra pas totalement l'existence de ce dernier au cours de sa vie, celui-ci lui apportera l'espoir et le calme dont il avait besoin. 

Le roman est sous forme de lettres adressées à Dieu lui-même. Quelques passages m’ont beaucoup fait rire, comme lorsque Oscar lui demande quelle est son adresse. Il a de la difficulté à comprendre qui est Dieu et comment il fonctionne, après tout, il est encore un enfant.

Schmitt est maître dans l’art de faire passer des messages lourds de façon fluide et naturelle à la fois. On parle d’un enfant malade dans ce récit et pourtant, jamais je ne me suis sentie coupable ou encore triste, car là n’est pas du tout le but de l’auteur. Son message est beaucoup plus profond. Et c'est pour le partager que Mamie-Rose entre dans l'histoire.

Elle agit comme l’espoir en personne, donnant au jeune garçon les ressources nécessaires afin qu’il s'éteigne dans une grande tranquillité d’esprit. La dame rose l’encourage à affronter l’inconnu et non pas à questionner l’inconnu. Elle l’invite à embrasser la mort comme une nouvelle vie. J’ai trouvé ce personnage réconfortant, pas seulement dans le cadre du récit, mais aussi dans la vie de tous les jours. Ses raisonnements apaisent et nous portent à nous poser les bonnes questions, non pas celles qui n’auront jamais de réponse.

En tout et pour tout, j’ai adoré, une fois de plus, la plume de mon auteur favori : Éric-Emmanuel Schmitt. Cet homme, à la fois philosophe et écrivain, ne finira jamais de me surprendre dans sa façon de voir le monde.



Oscar et la dame rose
Éric-Emmanuel Schmitt
Albin Michel (2002)
100 pages

Vous pourriez aussi aimer

2 commentaires

  1. C'est avec ce livre que j'ai découvert EE Schmitt.... J'avais 14 ans à l'époque, il m'a bouleversée !

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Contente de l'entendre! J'ai aussi beaucoup aimé!

      Effacer

Les plus consultés

Suivez-nous sur Facebook